Évaluation du 3ème plan chlordécone et propositions


C.Branchu et M-E.Oppelt (IGAS) – C.Mir (CGEDD) – A.Renucci (IGéSR) – H-L.Thibault (CGAAER)

La chlordécone est un insecticide qui a été utilisé en Guadeloupe et en Martinique de 1972 à 1993 pour lutter contre le charançon du bananier. Toujours présente dans les sols, la chlordécone pollue durablement les écosystèmes. Cette molécule, classée « cancérigène possible » en1979, est aujourd’hui considérée comme un perturbateur endocrinien. Depuis le début des années 2000, et surtout depuis la mise en œuvre du 1er plan en 2008, l’État a déployé diverses actions pour lutter contre la pollution durable de la terre et des eaux et maîtriser les risques qui en découlent pour la santé humaine et l’environnement.
A la demande des ministres concernés, une mission interinspections a été constituée pour évaluer le 3ème plan, couvrant la période 2014-2020, dans les territoires concernés.
Les inspecteurs recommandent, plutôt qu’un train de mesures nouvelles, l’approfondissement des actions en cours et la concrétisation de celles qui étaient prévues mais n’ont pas encore été réalisées, en recentrant certaines d’entre elles. Rétablir la confiance des populations à cet égard passe aussi par une ouverture des instances de pilotage de ce plan.

-Le rapport

 
Informations pratiques
Recherche sur le site
Avertissement

Certains acteurs du champ sanitaire sont actuellement sollicités au téléphone par des personnes se présentant comme des membres de l'IGAS, ou mandatées par ce service, pour obtenir des informations sur leurs activités et leur clientèle.

L'IGAS invite les personnes sollicitées à ne communiquer aucune information dans ces circonstances. Elles doivent savoir que les inspecteurs de l'IGAS ne procèdent pas à des investigations inopinées par téléphone et qu'ils ne s'adressent jamais de manière anonyme aux organismes qu'ils contrôlent ou auprès desquels ils recueillent des informations.