L’IGAS recrute


Un(e) animateur(trice) du centre de ressources documentaires de l’IGAS - Des stagiaires - Un(e) stagiaire en gestion de données et des connaissances (GED collaborative)

Actuellement, l’IGAS recrute :

Un(e) animateur(trice) du centre de ressources documentaires de l’IGAS
L’IGAS recrute l’animateur(trice) de son centre de ressources documentaires.
Le poste est ouvert aux titulaires de catégorie A : chargé(e)s d’études documentaires (documentalistes), attaché(e)s ou autres catégories A.
Poste à pourvoir au 1er avril 2020 - Date limite de réception des candidatures : jeudi 27 février inclus
> Fiche de poste (BIEAC n°6217 - PEP n°341893)

Des stagiaires
Chaque année, l´Inspection générale des affaires sociales (IGAS) accueille en stage, pour une durée de 4 à 6 mois, plusieurs étudiants de l’enseignement supérieur de niveau master 2 ou internat en médecine / pharmacie.
A partir de la participation effective à des missions avec les inspecteurs, les stages offrent une occasion de mettre en pratique les connaissances et compétences de ces étudiants. Ils permettent une initiation aux pratiques de l’évaluation, du contrôle, du conseil ou encore de l’audit, effectuées dans les organismes publics et privés chargés de mettre en œuvre les politiques sociales.
> Fiche de poste

Un(e) stagiaire en gestion de données et des connaissances
Dans le cadre du déploiement de son portail de Gestion électronique de documents (GED) collaborative et de gestion des connaissances, l’IGAS recherche un(e) stagiaire pour contribuer au projet de mise en œuvre du prototype (POC).
Date d’arrivée souhaitée : mars / avril 2020
Durée : 3 mois ou plus
> Fiche de poste stagiaire GED

 
Informations pratiques
Recherche sur le site
Avertissement

Certains acteurs du champ sanitaire sont actuellement sollicités au téléphone par des personnes se présentant comme des membres de l'IGAS, ou mandatées par ce service, pour obtenir des informations sur leurs activités et leur clientèle.

L'IGAS invite les personnes sollicitées à ne communiquer aucune information dans ces circonstances. Elles doivent savoir que les inspecteurs de l'IGAS ne procèdent pas à des investigations inopinées par téléphone et qu'ils ne s'adressent jamais de manière anonyme aux organismes qu'ils contrôlent ou auprès desquels ils recueillent des informations.